Double égalité en tête

mardi 26 octobre 2021
Retour aux nouvelles
Double égalité en tête

Yohann Benson

Crédit photo : René Houde

 

Double égalité en tête après la première ronde

Une première ronde 65, sept sous la normale, a permis à Yohann Benson et Jake Scarrow, de la Colombie-Britannique, de prendre la tête au tournoi Coupe Canada Sani Marc - Desjardins qui se déroule sur quatre jours au Club de golf Victoriaville.

Pendant tout l’après-midi, Benson a été le meneur au chalet alors que Scarrow a terminé sa ronde en début de soirée, après un court arrêt de jeu dû à des avertissements d’orage.

Les deux dominent un groupe de 56 joueurs qui ont joué sous la normale. Toutefois l’avance n’est que d’un coup sur trois ontariens, Austin Ryan, Stephen Gonko et Maxwell Sear, tous à 66. Puis il y a un embouteillage en cinquième place alors que huit joueurs se retrouvent à 67, dont Louis-François Charpentier, d’Outremont, le meilleur amateur pour cette première journée disputée dans une chaleur torride.

«J’ai joué une ronde solide avec un aigle au troisième trou et un autre au huitième. Là, j’ai réussi une très belle approche puis j’y suis allé d’un oiselet au neuvième ce qui me donnait un pointage de 31 pour ce neuf.»

Le meneur de la première ronde n’avait que de bons mots pour la qualité du terrain. «Les verts étaient tout simplement parfaits, réceptifs mais rapides et la balle ne déviait pas de sa ligne.»

Yohann Benson profite de trois semaines pour participer à des tournois au Québec puis il retournera à son club d’attache. «Je ne peux pas en prendre plus car nous sommes très occupés au Mirage.»

Auteur d’une première ronde de 66, Stephen Gonko, de Sudbury, était tout sourire, non seulement à cause de son pointage mais aussi parce qu’il prend part à la Coupe Canada Sani Marc Desjardins. «Mon neuf de retour a été très solide après avoir connu un peu de difficulté sur le neuf d’aller. Les roulés ne voulaient pas rentrer. J’ai continué à travailler et mes efforts ont été payants pour la suite. Je savais que le neuf de retour serait bien pour moi et j’ai joué 31.»

Stephen Gonko ne ménageait pas les qualificatifs pour décrire comment il se sentait de pouvoir participer au tournoi de Victoriaville. «Je suis très heureux d’être de retour ici, car nous n’avons pas pu venir l’an dernier à cause de la pandémie. J’aime beaucoup jouer au Québec, et après avoir disputé l’Omnium Placements McKenzie et la Coupe Canada Sani Marc – Desjardins, je serai à Saint-Georges puis au Lac Saint-Jean. Je n’ai pu éviter le couperet au McKenzie et j’ai alors agi comme cadet pour mon frère Michael.»

Marc-Olivier Plasse en était à sa première participation à la Coupe Canada Sani Marc - Desjardins. «Avec un pointage de 67, je suis très content de ma performance. J’ai réussi un bon sauvetage au deuxième trou pour une normale et ça m’a donné du momentum et j’ai continué sur cette poussée pour le reste de ma ronde.»

Plasse appréciait sa présence à Victoriaville. «C’est plaisant parce que nous n’avons pas beaucoup de tournois de quatre jours. Ici, c’est une belle compétition et le contingent est très fort.»

La Coupe Canada Sani Marc - Desjardins a été le théâtre d’un fait historique quand un père, Jean Roux (73), et son fils Charles-Érick (78) ont pris part au tournoi. Les deux sont des membres du Club de golf Victoriaville. «C’est la première fois que l’on participe à ce tournoi, a mentionné le paternel, et c’est même la première fois que l’on joue dans un même tournoi. Un gros merci au club pour avoir organisé une qualification qui nous permettait de jouer à la Coupe Canada.»

Pour Charles-Érick, la nervosité était palpable au premier tertre de départ. «C’est sûr que j’étais nerveux, particulièrement avec la présence des spectateurs dans les estrades, mais je suis quand même content de ma ronde.»

La deuxième ronde se déroule vendredi.

Retour aux nouvelles
Boutique
©2011, Club de golf Victoriaville. Tous droits réservés